Solutions Irizar pour éviter la prolifération du virus dans le transport public
26/05/2020
L’Irizar ie tram de 12 mètres de long à Fuenlabrada, Espagne
17/07/2020

L’Irizar ie tram de 12 mètres a été présenté aujourd’hui à Vitoria-Gasteiz

À Vitoria-Gasteiz, le 14 juillet 2020

  • C’est le premier des treize véhicules qui fournira ses services à BEI (Bus électrique intelligent)
  • L’Irizar ie tram de 12 mètres présenté effectuera des essais sans passager au cours des prochains mois sur l’itinéraire de la ligne 2 de TUVISA, où il commencera à assurer le service à la mi-2021
  • Toute la technologie et les principaux composants des autobus zéro émission d’Irizar sont développés et produits en interne et localement

L’acte officiel s’est déroulé aujourd’hui au Palais Europa, en présence du maire de Vitoria-Gasteiz, Gorka Urtaran, du député général d’Álava, Ramiro González, de la conseillère du Développement économique et des Infrastructures, Arantxa Tapia, et du directeur général d’Irizar e-mobility, Hector Olabegogeaskoetxea.

Au cours des prochains mois, l’Irizar ie tram, circulera dans les rues de la capitale d’Alava afin de réaliser des essais sans passager en vue de sa future mise en œuvre. Les citoyens pourront également faire connaissance avec le véhicule, qui pourra être visité dans différentes parties de la ville du 14 au 20 juillet. L’événement de ce matin a également servi à présenter la nouvelle image de la BEI et un site web contenant toutes les informations sur ce système de transport révolutionnaire.

Le modèle présenté aujourd’hui est l’Irizar ie tram de 12 mètres de long. Un véhicule à 3 portes et 22 sièges pour passagers. Il est propulsé par un moteur d’une puissance maximale de 180 kW alimenté par des batteries au lithium-ion, également développées et fabriquées par Irizar e-mobility dans ses installations d’Aduna (Gipuzkoa).  Les véhicules seront rechargés pendant le trajet en 4 minutes au moyen de stations de recharge ultra-rapides interopérables. Pour ce projet, Irizar e-mobility a compté sur la collaboration de l’entreprise de construction Yarritu et de LKS, qui réalisent l’ingénierie, le génie civil, la signalisation, les communications, etc.

Les pantographes ont déjà été installés et seront utilisés pour le chargement ultra-rapide des véhicules aux arrêts de Mendizorrotza et de Boulevard. Ces postes permettront de recharger la batterie en 4 minutes seulement. La nuit, les bus seront lentement chargés à l’unité de charge fonctionnelle qui sera installée dans les futurs dépôts de la BEI. L’ensemble de l’infrastructure de charge a été développé et fourni par le Groupe Irizar.

Ces essais comprendront également des tests du système de logiciel incorporé dans le véhicule pour gérer des questions telles que l’efficacité de la conduite ou la consommation par lignes et types de véhicules, entre autres aspects. Ce logiciel spécial conçu pour la BEI sera capable de générer des avertissements et des alarmes qui permettront au personnel de conduite et de contrôle présent dans la salle de gérer les éventuels incidents. Le but ultime est d’obtenir des avantages environnementaux, des économies, une réduction de l’entretien des véhicules et un confort accru pour les passagers grâce à une meilleure conduite des unités.

D’après le Directeur général d’Irizar e-mobility, Hector Olabegogeaskoetxea, « Il s’agira de la première ligne entièrement électrique à Vitoria-Gasteiz et au Pays basque, un projet clé en main qui révolutionnera sans aucun doute le système de transport urbain de la capitale d’Alava et deviendra une référence en Europe. Il a également ajouté que “Nos autobus électriques sont développés et fabriqués au Pays basque, avec l’énergie verte du parc solaire photovoltaïque Ekian situé en Alava. Nous sommes fiers de pouvoir mettre en œuvre nos solutions d’électromobilité sur notre territoire. Nos autobus sont totalement silencieux et respectueux de l’environnement”.

Pour sa part, le maire de Vitoria-Gasteiz, Gorka Urtaran, a souligné que Vitoria-Gasteiz allait être une référence pour le Pays basque, pour l’État et pour l’Europe dans le domaine de l’électrification des transports publics. “Nous souhaitons que la moitié des itinéraires dans notre ville soient effectués en véhicules électriques”, a-t-il souligné. Le maire a également souligné l’effort institutionnel pour unir les quartiers de manière efficace et durable et la nécessité de rétablir la confiance dans les transports publics après la pandémie du coronavirus. “C’est l’un des piliers du Plan de mobilité. Nous devons favoriser le développement des transports publics et collectifs en améliorant leur offre, leur accessibilité et leur efficacité, en promouvant l’intermodalité et en proposant des solutions”, a-t-il expliqué. Ainsi, le maire a souligné le poids spécifique de projets tels que l’extension du tramway à Salburua et Zabalgana et l’arrivée du train à grande vitesse à Vitoria-Gasteiz et son enfouissement, entre autres.

La conseillère au Développement économique et aux infrastructures, Arantxa Tapia, a décrit la mobilité comme “un élément fondamental dans la lutte contre le changement climatique” et a souligné que l’industrie basque est prête à contribuer au défi de la mobilité durable dans le cadre de la stratégie de “basque mobility”. Elle a cité la nouvelle unité de la BEI à Vitoria-Gasteiz comme un exemple de “solution technologique innovante” qui permettra “une transition vers une mobilité de plus en plus décarbonisée”. L’avenir du système énergétique et de mobilité basque représente une opportunité de croissance pour le tissu industriel.

Selon Mme Tapia, “le Pays basque s’aligne sur la Commission européenne et son engagement envers le Green Deal comme une opportunité de garantir la croissance et l’emploi à long terme, en générant de la valeur de manière responsable pour la société, l’environnement et l’économie”. Pour la conseillère “la connectivité numérique, qui nous permet de nous déplacer intelligemment, et le développement de composants de plus en plus innovants” sont essentiels pour concevoir les transports du futur. Selon Tapia, la mise en œuvre de la BEI ou les travaux du tramway de Salburua qui ont déjà commencé “représentera une révolution pour la mobilité interne de la ville”. Il a déclaré que l’engagement pris à Vitoria-Gasteiz d’électrifier les transports publics de grande capacité sera étendu à Donostia sur la ligne 17 du Dbus dans les prochaines semaines.

Pour conclure, le député général Ramiro González a mis l’accent sur le rôle de “leadership de Gasteiz Green et de l’Araba Verde dans le processus de transition énergétique et de mobilité durable”. Il y a quelques jours, nous avons assisté à la présentation d’Ekienea, un grand projet photovoltaïque à Araba ; des travaux sont également en cours pour développer des projets d’énergie éolienne et nous assistons aujourd’hui à une nouvelle avancée du projet de l’Autobus électrique intelligent. Un leadership, qui est en cours et qui ne peut être exercé que par l’innovation », a-t-il déclaré. Il a également souligné la collaboration interinstitutionnelle qui permet de réaliser des investissements importants en Alava. Le plus haut responsable d’Alava a voulu clore son discours en insistant sur l’engagement du Conseil provincial d’Alava avec Vitoria-Gasteiz. « La capitale change et progresse, et le conseil provincial s’est engagé dans ce processus », a-t-il déclaré.

Un engagement ferme en faveur des transports publics durables

La BEI est un système de transport public efficace et de grande capacité qui vise à mieux connecter toutes les parties de la ville et à promouvoir une mobilité durable et saine. Elle assurera le service sur l’actuelle ligne 2 de TUVISA, à partir de l’été 2021, en utilisant treize véhicules électriques Irizar de dernière génération (sept sont des autobus articulés de 18 mètres et les six autres des autobus de 12 mètres). Cette ligne contourne Vitoria-Gasteiz et son tracé relie des points clés de la ville tels que la gare routière, l’hôpital Txagorritxu, le gouvernement basque, l’université et le stade Mendizorrotza. Le nouveau système, qui représentera une véritable révolution dans les transports publics à Gasteiztarra, aura un parcours de 10 km qui comprendra 23 nouveaux arrêts dans chaque direction, situés dans des endroits qui ont actuellement des arrêts conventionnels.


X